Sujet Tabou de Mai

L'impact des critiques

Je me suis déjà exprimée plus d’une fois au sujet des avis sur les livres. J’en ai rappelé à de nombreuses reprises l’importance pour la durée de vie d’un roman, pour sa mise en avant ou simplement pour cesser un peu les commentaires ou les notations mises juste pour être méchant. Chacun a un avis différent là-dessus. Je les entends, mais je vous ai déjà partagé le mien. Alors aujourd’hui, plutôt que de râler sur la même chose que d’habitude, je voulais parler d’un point spécifique qui devient de plus en plus fréquent, et que vraiment (toujours mon avis personnel), je déteste.

surprise ! des humains se trouvent derrière les romans

Peut-être qu’on va m’incendier sur ce post, mais à quoi servirait cet instant râlage du mois sinon 😘

Encore, une fois, je rappelle qu’il ne s’agit que de mon avis, et petit spoiler pour éviter tout de suite d’en froisser : bien sûr que oui, vous avez le droit de déposer vos avis, qu’il soit bon ou mauvais, de vous exprimer. En revanche, la liberté d’expression se limite là où commence la loi : non, vous ne pouvez pas insulter quelqu’un gratuitement ou venir lui cracher votre haine. Je ne parle pas des sujets sensibles (même si rien ne justifie ce genre de violence) , mais vraiment juste des avis personnels.

De quoi je parle spécifiquement ? Eh bien, plus que le commentaire ou l’avis posé sur un livre, c’est la manière dont il partagera dont je parle, surtout avec la mise en avant des réseaux sociaux.

À mon sens (bien sûr, y’a débat là-dessus), en tant qu’auteure, je mentionne l’importance des avis, j’encourage tout le monde à le faire, mais je ne force personne. Surtout que finalement, les plateformes de distribution (amazon, kobo, google play, …) se fient surtout aux notes pour décider du sort d’un livre plus qu’autre chose. Si vous n’êtes pas un partenaire service presse, rien ne vous oblige à écrire une chronique sur votre lecture. Si vous en avez envie, foncez, c’est votre plaisir avant tout. S’il vous avait adoré le roman, n’hésitez pas à partager cela avec l’auteur.e. Rien ne peut nous faire plus plaisir que de voir nos personnages vous toucher et vous bouleverser, ou juste vous avoir fait passer un bon moment. Si vous n’avez pas aimé le roman… là, ça devient plus compliqué 🫣

OUI, vous pouvez partager votre avis. C’est votre droit, il n’y a aucun problème là-dessus. En revanche, il serait bon de faire preuve d’humanité. Incendier un livre juste parce qu’il n’est pas à votre goût, je ne trouve pas ça correct. Insulter l’auteur.e pour l’histoire, non plus. Je ne parle toujours pas des livres “sensibles” ou promulguant la haine, mais simplement d’un livre qui ne vous a pas plu pour X ou Y raison. Parce que le héros a fait des choix qui ne vous conviennent pas, qu’il y a trop de guimauve, de scènes coquines, etc.

Vous pouvez dire que ce livre ne vous a pas plus pour ces raisons, inciter les gens à se faire leur propre avis. En revanche, pour ma part, je préfère quand ce genre d’avis est plus détailler qu’un simple “c’est nul”. Toujours mon avis, mais si vous n’écrivez pas plus que ces deux mots, je ne vois pas l’intérêt du commentaire ou même de l’écrire, ça reste votre droit…

MAIS…

À mon sens, vous pouvez vous abstenir de l’envoyer à l’auteur.e ou de l’identifier sur ce genre de publication. Vraiment, même si on essaie de faire bonne figure, rares sont ceux qui apprécier de voir des personnes cracher sur son travail. Les commentaires détaillés sont assez durs à accepter, nous le faisons, car malgré tout, ils peuvent nous aider à progresser, mais ceux juste là pour être méchant…

pour moi, c'est non

Alors, derrière, on va sûrement me dire que j’ai choisi mon métier, et que cela fait partie de celui-ci d’apprendre à accepter les critiques… Oui, mais non. Déjà, il a critique et méchanceté. Ensuite, même pour des critiques “construites”. C’est un sujet ambigu. Certain.es chroniques se cachent derrière cette étiquette en jouant cette carte “oui, mais c’est pour aider”, et finalement, leur “construction” n’est qu’une liste de ce qu’ils n’ont pas apprécié, et qui ne dépende de leurs goûts… Non, ça n’aide pas l’auteur.e à part juste plomber son humeur ou plus.

nous restons humains

Encore une fois, je n’interdis à personne d’écrire son avis, ce n’est même pas ce que j’insiste, mais vraiment… Pourquoi allez le balancer à la figure de l’auteur.e si le livre ne vous a pas plus ? Pourquoi l’identifier ? Les hastags suffisent très bien pour catégoriser les publications.

Toujours mon avis, mais pour moi : un mauvais avis n’a pas besoin d’être envoyé à l’auteur.e. À moi de connaître personnellement celle-ci, d’être proche, vous ne pouvez pas savoir comment vos remarques vont blesser la personne, alors pour éviter cela, il vaut mieux s’abstenir…

Et c’est sur ce point que j’aimerai grogner quand même. Certain.es chroniqueur.euses. insistent pour identifier les auteur.es, pour qu’iels voient leurs chroniques… Déjà, cela me fait grincer des dents, mais en plus derrière, certain.es ont l’audace de jouer les offensé.es, car l’auteur.e se braque et se retrouve blesser la chronique ?

Soyons claires, pour moi :

Publier son travail, c’est accepter de s’exposer aux critiques, oui, mais ça ne veut pas dire qu’on n’a pas le droit de s’en sentir blessé.

Et dans le même cas, donner son avis sur un livre, c’est aussi accepter que l’auteur.e peut se sentir blessé.e, dégoûté.e et/ou dérangé.e à cause de votre critique.

 

Si on vous le fait remarquer, oser jouer les victimes et accuser l’auteur.e de s’en prendre à vous, alors que vous êtes les premiers alors l’avoir blessé, c’est juste dégueulasse !

Mais derrière, bien sûr, c’est à l’auteur.e qu’on demande de s’excuser….. Et sinon, qui s’excuse auprès de l’auteur.e ? Personne…

Que l’auteur.e ait ou non plus de notoriété que le/la chroniqueur.euse visé.e. Personnellement, je ne trouve pas ça correct. Si un étranger ou un collègue de travail vient vous critiquer, que derrière vous lui dites être blessé.Es, et qu’iel vous demande vous excuser pour cela, vous seriez aussi de cet avis ? Juste parce qu’il s’agit de votre travail, ne donne pas le droit d’avoir des sentiments ? (je suis à deux doigts de lancer un “allo” XD mais je vais me sentir vieille…)

 

C’est la première fois dans un de mes instants râlages que je suis aussi catégorique et en colère, mais désolé, je trouve cette inversion de victimes vraiment inadmissible.

Vous n’avez pas aimé un livre ? Vous pouvez passer votre chemin, donner votre avis, mais vous n’avez pas à venir le cracher à la face de l’auteur.e pour faire l’outragé.e si ce.tte dernier.ière vous dit par derrière que votre remarque la blessé.e ! Et les communautés derrière qui soutient ce genre de comportement sont tout aussi inexcusables. Quand je vois des commentaires du genre “la chronique me laissait douter, mais vu la réaction de l’auteur.e je passe directe”, j’ai envie de hurler. Depuis quand un être humain n’a plus le droit de pleurer ? De souffrir ? D’exprimer ses sentiments ? Depuis quand on cautionne de blesser quelqu’un ? De transformer la victime en oppresseur ?

“Oui, mais notre chronique n’était pas si méchante, j’essayais d’être gentil.”

Eh bien, comme je l’ai dit, à moins de connaître personnellement l’auteur.e, vous ne pouvez pas savoir comment la personne réagira, d’où mon incitation à ne pas identifier ou envoyer votre chronique à l’auteur.e. Si, vous tenez à le faire, alors, désoler, mais vous ne pouvez pas par-derrière jouer les innocents.

si nous avons une responsabilité en publiant nos romans, les personnes déposant leur avis publiquement en ont aussi

Encore une fois, il ne s’agit que de mon avis. Certain.es auteur.es apprécieront tous les avis. D’autres ne voudront pas en lire. Certain.es les ignoreront, etc. etc.

Le plus simple reste toujours de demander à la personne directement. S’iel vous dit “je ne suis pas à l’aise à ce que tu m’identifies”, alors n’inciter pas. Sinon derrière, il ne faut pas vous étonner. Oui, c’est un peu marché sur les œufs, mais… j’ai envie de dire que c’est le jeu quand on a un peu d’empathie et que veulent traité les autres avec respects 💚

Et comme d’habitude je n’ai pas de conclusion XD mes posts sont là pour râler, ne l’oubliez pas. Et j’en avais vraiment besoin sur ce sujet 😘

Petit exercice amusant : prenez votre couple préféré, et fait que l’un de protagoniste sort les mêmes critiques à l’autre xD ils ne resteront peut-être plus votre couple préféré… (attention, chez les miens, les Wolves auront tendance à sortir les crocs…)

be kind

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *